Vincent Villedieu, Barbiche, Barbichu, Barbu

Publié le par Comité de soutien aux alpinistes grenoblois

Vincent Villedieu :

            Originaire de Chalon sur Saône, Vincent Villedieu, davantage connu sous les pseudonymes de Barbichu, Barbiche ou Barbu est un amateur de football. En effet, dès l'âge de six ans, il pratique son sport favori et rêve de devenir un footballeur professionnel. cependant, le sort en décide autrement car le milieu du football s'avère difficile. Par conséquent, notre ami, acharné et motivé, toujours pleins de ressources, se tourne vers un autre métier qui lui permet de rester dans le domaine du sport et aussi de continuer le football non pas en tant que joueur professionnel mais en tant qu'enseignant d'EPS.

            Etant plus jeune, il se révèle vite être un rassembleur et un meneur, rempli d'une énergie débordante. Il a participé à des expéditions organisées par La Maison de quartier. Ces expéditions, au Cap Nord ou ailleurs, consistaient à établir des relais en courant. Quand il était petit, il ne cessait  d'être très actif en classe. Quand il arrivait le soir chez lui, il s'endormait de fatigue car il s'était trop dépensé pendant la journée. Le lendemain matin, dès six heures, il était déjà debout et prêt à partir n'importe où !

            Barbiche  raconte qu'il aimait aller à l'école parce qu'il aimait faire rire les jolies filles de sa classe ; ce trait nous définit entièrement sa personnalité puisqu'il ne cesse de plaisanter tout le temps. C'est un personnage drôle qui a  toujours le mot qu'il faut et une bonne répartie. On connaît tous son goût pour les jeux de mots :

« Barbichu, c'est aussi des rimes à n'en plus finir, parfois jusqu'à l'exaspération (pour moi !) :"à plus dans le bus", "à bientôt dans le métro", "santé, mais pas des pieds", "see you soon on the moon" comme il a d'ailleurs écrit dans le dernier mail envoyé avant l'ascension... » (propos recueillis par Leila).

Il aime aussi  faire rire tout le monde, pas seulement les jolies filles avec diverses blagues qui s'adaptent à chaque public ; vous l'avez compris, Barbichu est un comique, il aurait pu s'orienter dans cette voie professionnellement. De plus, il a toujours le mot pour détendre l'atmosphère, parce qu'il sait aussi écouter, donner aux autres et être sérieux quand il le faut.

            Toujours motivé pour tout, barbiche ne baisse jamais les bras. C'est un excellent compagnon de cordée car il est toujours motivé et prêt à vous suivre n'importe où ! Pour son Capes de sport, ne l'ayant pas eu la première fois, il a dit : «Tant que je ne l'aurai pas, je le repasserai. »

Il pratique la montagne depuis sa plus tendre enfance. Ses parents l'emmenaient en randonnée alors qu'il ne pouvait pas encore marcher. Ainsi, il goûtait déjà aux plaisirs de la nature.

Il est professeur d'EPS à Paris mais depuis longtemps, il pratique la montagne avec professionnalisme, de manière consciente et réfléchie. La montagne, pour lui, n'est pas un simple loisir mais une passion qui lui permet de partager beaucoup de choses avec ceux qu'il aime et aussi un bien-être.

Leila témoigne de son professionnalisme et de son ardeur constante :

« En ce qui concerne Barbichu, je peux dire que pour les quelques sorties que nous avons fait ensemble en montagne, je me suis très vite sentie en confiance avec lui : ses choix d'itinéraires étaient judicieux, il était prudent où il fallait, super rassurant aussi sur des pentes où je n'étais pas toujours à l'aise, et super gentil aussi à me porter mon sac le jour où je me sentais malade au point de ne plus bien mettre un ski devant l'autre. J'aurais aimé faire beaucoup plus de sorties en montagne avec lui. J'ai toujours été impressionnée par ses réveils si matinaux, son insatiable envie de bouger, même après une soirée bien arrosée, et malgré ses incessants va et vient entre Grenoble et Paris... j'avais du mal a suivre le rythme. Barbichu est aussi quelqu'un dont les gens, même ceux qui ne l'ont vu qu'une fois avec moi, se souviennent, parce qu'il a une énergie sans fin, qu'il est curieux des autres et a le rire si facile. »

Publié dans Nos quatre amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shamsia 07/12/2006 20:45

bonsoir ou bonjour a tous
cetai pour vous dire que j'aimai vraimlent beaucoup mr villedieu cetai mon prof descalade a robespierre  et cetait mon prof d'une semaine au voyage cetait super bien avec lui
je laimait vraiment
je le connaissait meme tres bien
sa me fait vraiment bizarre maintenant de ne plus le voir tout les jours au college c dommage
jespere vraiment quon va retrouver son corp
c mieu si il est vivant mai bon on verra sa
plein de bisou a tous
et ramener mr villedieu sil vous plait
 

Marie-Mickaele 26/11/2006 18:03

Je ne connaissais pas M.Villedieu en tant que professeur D'EPS je ne l'avais pas eu quand j'étais scolarisée à Robespierre.. mais je le connaissais de vue et ma meilleure amie l'avait en tant que prof .. il était gentil.. et j'espère qu'il nous reviendra bientôt sain et sauf..
Le principal c'est de se souvenir de lui en tant qu'un bon prod de sport .. se souvenir des bons moments !!!!
Courage à ses proches !!!!

une élÚve de Mr Villedieu 22/11/2006 12:12

Bon soir,
Moi je ne suis qu'une éleve de Mr Villedieu. C'est vraiment domage  ce qui c'est passé parce que moi personnelement je l'aimait beaucoup! Il était très gentil et toujours souriant!!!! Quand j'ai appris cette nouvelle je n'y est pas cru  ... coment NOTRE professeur d'EPS disparu? Je n'en revenait pas et m'intenant on me dit qu'ils ont arreter les recherche je suis vremant triste qu'ils ne l'ai pas retrouvé vivant et que tout redevienne normal. En tout cas, comme nous a dit notre professeur de math il faut s'en souvenir comme il était au college comme on le connaissait et c'est ce que je fait! Je me souviens que tout les jours quand je le voyait il me disait bonjour avec un grand sourir! Et mem des fois il plaisantait avec nous . Moi je ne l'oublirait pas!

Rossard Cecile 22/11/2006 10:16

Bonsoir, Vous ne vous souvenez sûrement pas de moi, ou de Fred, mon collègue d'Epinay. Nous travaillions avec Vinc, et vous nous aviez chaleureusement accueillis aux Muriers ces deux derniers hivers. Ces souvenirs sont pour moi très forts, et je tenais à vous transmettre tout mon soutien, et vous dire combien nous pensons tous à vous affectueusement.Pour nous, ce n'était pas Barbichu. pas complètement sans soute.Pour nous, c'était Vincent, Vinc parfois. Pourtant c'était bien le même.Cet être généreux, souriants, accueillant, intelligent, infatigable, touchant.pour moi, Vincent c'est... le ski aux Muriers, et les tartiflettes arrosées... les voyages scolaires et les blagues aux élèves à qui il pouvait tout faire gober... les discussions, les manifs, les prises de positions... l'intimité des échanges, sa peinture, mon écriture, sa sensibilité, sa capacité à deviner les amitiés... les retours en vélo dans le froid parisien, les pots sur les bords du canal saint martin... sa banane le matin, après sa douche au gymnase, devant la machine à café... toujours un sourire, un mot pour me booster.... les images des montagnes qu'il nous ramenait, son énergie, sa force et sa détermination, puisées là bas qu'il nous transmettait, à nous et aux gamins.Vous êtes fiers du Barbichu des montagnes, nous sommes ici fiers du Barbichu d'Epinay. pour tout ce qu'il nous apportait, toutes ces valeurs qu'il incarnait.Je pense bien à vous tous, à la famille de Vincent et aux autres proches des copains.je n'ai obtenu que vos coordonées, mais bien sûr, vous pouvez transmettre ce message et mon soutien à tous les potes des mûriers que j'ai croisés, à Lili, le grand Sèb... et aux parents de Vinc. De mon côté, j'essaierai de continuer à transmettre l'amour de la montagne que Vincent apportait aux enfants.Affectueusement, Cécile

Myriam 20/11/2006 11:11

Je pense très fort à toi et à Stefan, Raphael et Jean Baptiste.