Raph, Rouph, Raphaël Perrissin

Publié le par Comité de soutien aux alpinistes grenoblois

Raphaël Perrissin :

            Originaire de Meylan, Raph, est un montagnard expérimenté depuis bien des années. Il  a plus d'un tour dans son sac car il est à la fois accompagnateur en moyenne montagne (il travaille souvent pour Alibert) et également charpentier (il aide à retaper des appartements ou des maisons).

Sous ses airs modeste et tranquille, sous son éternel sourire, se cache un dévoreur de livres : il en lit tellement qu'il surpasse même les gens ayant fait des études de lettres !

           
Pour rendre compte de sa personnalité, voici divers témoignages de ses proches :

-         La Villa Bonaccueil où vivent ses collocataires :
« Raph c'est Rouph déjà pour nous, ou le Morse (ne nous demandez pas pourquoi)...ça change pas grand chose mais c'est comme ça...C'est évidemment une passion pour la montagne sous toutes ses formes qu'il nous communique , à nous les gens de la villa, dès son arrivée...Toujours motivé dès qu'il s'agit de partir en montagne, rouph c'est aussi le gars qui crouze dans ta caisse si le départ était un peu tôt et que la route est longue...Rouph c'est des litres de jaune engloutis en une soiréee...
Du jaune certes; mais aussi du rouge, et du bon rouge si possible (Monsieur Rouf est un gourmet), et du fromage!  c'est un vrai bon vivant, qui aime la bonne bouffe, la bonne boisson, les potes et la bringue. Sous des airs je m'en foutiste, il réfléchit beaucoup. C'est quelqu'un de très cultivé, capable de dévorer deux livres dans la nuit, d'en commencer cinq en même temps et accessoirement de les oublier n'importe où. Il a des opinions sur tout et son discours est toujours clair et argumenté, le débat est toujours ouvert mais il faut bien reconnaître que c'est un orateur de qualité et que face à ce vieux morse, c'est dur d'avoir le dernier mot.
 En tant que collocataire, c'est la personne la plus bordelique que la terre ait jamais porté, il est capable de dormir dans un lit avec ses crampons à neige, trois vieux slips, un jeu de dégaines et quelques bananes séchées tombées du sac de rando qui traîne pas bien loin... et il s'en fout! Côté cuisine, il s'avère  un élément précieux, on se rappelle  encore les larmes aux yeux de  sa truffe glacée aux trois chocolats. Par contre, il  est capable de partir une semaine un rando avec 20g de riz et trois sachets de Yom Yom... et ça, c'est moins rigolo pour ceux qui l'accompagnent! Côté ménage, il a une conception bien particulière de la propreté, on pourrait appeler ça une "organisation de rangement à variables multiples", on laisse le champ libre à vos interprétations. Par contre, c'est Monsieur Bricolo et il est pas à la Castoramasse! Encore faut-il qu'il ait rangé tous ses outils au même endroit et ça, c'est pas gagné. Raf, il ne s'embarasse pas de détails et de choses superficielles, les choses bassement matérielles, il s'en balance: son fournisseur officiel c'est Emmaüs, tant pour les meubles que pour les fringues. Son jogging préféré a dû appartenir à l'Antéchrist. Quand il cherche une bagnole, c'est 300000 bornes minimum, bref, on l'a compris, plus c'est pourri, plus il y aime! Raf, c'est quelqu'un d'entier, qui vit par et pour sa passion. C'est également un professionnel de grande qualité, attentif et consciencieux. Récemment, on lui a piqué les appréciations de ses clients d'Alibert  (d'ailleurs, il est pas au courant, il va nous ruiner quand il va le savoir...)et  ils ne tarissent pas d'éloges sur lui , ses compétences, son enthousiasme  et  son désir de faire partager  sa passion.  Il a voyagé aux quatre coins du monde, toujours un pied dans l'avion et un oeil sur la montagne : Algérie, Indonésie, Nouvelle-Zélande, Pérou, Jordanie, Kenya... On ne compte plus les destinations et à chaque fois, on le regarde partir avec envie...et revenir avec joie! »


- Pascal, un collègue et ami :
« Raph, l'accompagnateur, apprécié par son calme, ses connaissances et son humour au second degré. Il a accompagné des groupes aux quatre coins de la planète : Sahara, Asie, Amérique latine, Afrique noire, Europe du nord...
Une "valeur sûre" quelque soit le type de voyage, même sur les voyages les moins rodés.
Raph, l'informaticien : une autre facette... Raph aime le côté "créateur" de l'informaticien, surtout dans le domaine des sites internet. Il est nottament le webmaster d'une agence de voyages à vélo.
Raph le fêtard : toujours prêt pour une bonne fiesta !...
Et bien-sûr, Raph le montagnard : la force tranquille... »


- Pat :
« Le raf, surnommé le morse lors des soirées : objectif, conquêtes féminines. C'est un amoureux de la bonne table et du bon rouquin, prêt à te sortir le genépi au sommet du Mont Cook ou à finir le tonneau d'abricotine en fin de repas avec les amis. C'est aussi un grand lecteur, un grand marcheur et un accompagnateur aux quatre coins du monde. Il a le crâne aussi lisse que sa chambre est en bordel. C'est la force tranquille, un compagnon de cordée de premier ordre en qui tu peux avoir toute confiance. »

- Geneviève :
Raph,
Oui c'est sûr Raph c'est la montagne, les voyages, la grimpe...mais pour moi c'est surtout un sacré bonhomme, ouvert à un tas de choses :
- accepter une sortie de skating avec deux filles le jour de Noël, parce qu'elles ont trop envie d'essayer leur nouveau collant de skate,

- motivé par une traversée du Vercors avec une folle équipée : deux ânes, 4 filles et deux enfants (2 mois et 3 ans 1/2), sachant qu'il sera obligé de manger bio, et essentiellement du quinoa lentilles et des melons,
- bricoler des toilettes sèches avec des filles qui ne pensent qu'à faire des photos débiles,
- prêt à donner des coups de main sur un chantier, même en urgence, quand il s'agit de bâcher une toiture, en finissant dans le noir avec la pluie...
et c'est encore plein de choses à découvrir car il n'est pas très bavard, sauf...quand il a un peu trop bu !
Raph revient nous vite.


Delphine C :
Pour l’énerver vous pouvez lui parler de la puissance artistique de la famille Delerm, de l’altruisme de Carrefour qui permet d’assouvir notre boulimie consommatrice un dimanche 14 juillet. Personnellement il me suffit de stagner dans un 5c en rallant pour l’entendre me dire posément : « Tu fais chier Delf, tu te sors les doigts, tu montes les pieds, tu montes les mains et on sait tout les deux que ça passe. De toutes façons, je ne te fais pas redescendre ! »
Pour lui faire plaisir, faut lui gratter le dos, ou l’inviter à un apéro entre copines. Pour le faire rire c’est très facile, le faire pleurer… déjà moins.
De cours de récré en parties de ping-pong, de vacances à la mer en grandes randonnées. De fous rires en chagrins d'amour.
Il y a la famille qu’on ne choisie pas, et puis il y a l’autre.
Parce que je l’aime pour tout ce qu’il est, et ce qu’il n’est pas. Parce que où que je regarde autour de moi, il a toujours été là.
Parce que l’idée de savoir qu’il a peut-être froid me donne envie de courir le serrer très fort dans mes bras, où qu’il soit, et de lui murmurer doucement, inutilement, de surtout bien prendre soin de lui.


Laurent C :
Rafou
C’est des tartines de confiture de châtaigne avant des parties de ping-pong endiablées sur le terrain de jeu. C’est des rafales de cerises sur les voitures avant des courses poursuites éperdues pour échapper aux conducteurs mécontent. C’est des heures de vélo pour retrouver Sophie au café de la Pref et refaire le monde en jouant au tarot. C’est une demie arrière frappée en petite diag avec son légendaire appel inversé. C’est aussi Hugo Pratt, Led Zeppellin, le snocker, la Zubrovska…
Bref un vie pendant 28 ans, et si la vie m’enlève ce poteau, je risque de boiter pendant un bon moment.

Publié dans Nos quatre amis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 27/11/2006 20:16


 

Ca fait longtemps que j'ai perdu Raph de vue, il y a une époque ou on formait le trio inséparable Raph, Laurent et moi. Que de souvenirs…....ensemble on les a vraiment toutes faites, c’étaient les années demis citron, baby-foot, coinche, sécher les cours et beaucoup beaucoup d’autres…
 

Ce n'est pas comme ca que j’espérais avoir des nouvelles, elles m’ont atteintes, jusqu’au Pays-Bas.
 

Je souhaite beaucoup de courage à tous en ces temps difficiles, j’ai le cœur lourd, même après tant d’années….les mots me manquent mais les souvenirs sont là.
 

Sophie
 


 

Audrey 26/11/2006 11:09

Depuis l\\\'annonce de cette disparition, je pense beaucoup à ces 4 garcons... Pourtant je ne les connaissais pas... Grenobloise également, quand j\\\'ai entendu qu\\\'ils étaient de Grenoble, j\\\'ai eu peur...Peur d\\\'avoir perdu quelqu\\\'un que je connaissais... Ce n\\\'est pas le cas mais malgré tout je suis très touchée; sûrement parce qu\\\'un de mes amis est mort en montagne il y a quelques années..
J\\\'adresse mon plus grand soutien à leur famille et leurs amis; ils avaient l\\\'air de mecs bien: ca se voyait sur leur visage.
Bon courage.

Caroline 23/11/2006 18:20

La disparition de ces 4 amis,  m' obnubile depuis  le premier jour....  Je ne les connaissais pas, mais leur histoire et ce site qui leur porte hommage, me bouleverse... Ils auraient pu etre mes potes, mes freres, mes voisins. Nous avons le meme âge...J'ai vecu la perte d'amis, et je compatis vraiment à la douleur de leur famille, de leurs proches, de leur compagne.. à ce manque qui prend aux tripes...Je vous souhaite à tous beaucoup de courage, en esperant que la montagne vous les rendent un jour...Ils sont là, où ils aiment être....AmicalementCaroline

Carine Lagarde 23/11/2006 15:46

J'ai connu Raphaël au lycée, il y a un peu plus de 10 ans, à Meylan.J'ai le souvenir de quelqu'un de très sympathique, bon vivant! Plusieurs photosprises en voyage de classe de 1ère en témoignent!Je suis peinée de sa disparition ainsi que celles de ses amis.Je souhaite plein de courage à leur famille et amis.Carine

POURCHI Martin 23/11/2006 13:40

Bonjours, j'espère m'adresser au bon endroit pour apporter mon temoignage au sujet de Raphaël et mon soutien à tout ses proches.Je ne connaissais pas ses les autres participants de l'expédition mais j'adresse également tout mon soutien à leur famille et leurs amis.
J’ai connus Raph sur les banc de l’IUT ; c’était le moment des cheveux longs et des petites lunettes.Raph, c’était une capacité invraisemblable à s’endormir assis, en cour, c’était déjà une bagnole pas toute neuve, un vélo pas plus récent et surtout des idées plein la tête.C’était aussi une grande intelligence et un goût certain pour les bonnes choses ; des repas se terminant forcement par du fromage, le tout agrémentés de bon vin rouge (surtout pas de rosé !), mais aussi un exposé sur un élevage de bête à cornes, et de nombreux coup de coudes pour le sortir d’un sommeil toujours dérangeant aux yeux du corps enseignant.
Nous avons peu à peu perdus contact et coupé nos cheveux mais les souvenirs des moments passés avec lui me donnent toujours autant le sourire.
J’adresse mon soutien à tout ses potes et à ses parents que j’ai eu l’occasion de rencontrer il y a quelques temps maintenant.
Martin 
Mes coordonnées: POURCHI Martin rigopourch@yahoo.fr