Pour l'amour de la montagne

Publié le par Olivier

Je suis touché et peiné comme tout alpiniste et passionné de montagne par cette disparition.
Il y a le risque, augmentant avec l'altitude et l'engagement, qui accompagne chaque alpiniste dont on a plus ou moins conscience et qui "éclate" aux yeux de tous lorsque l'accident survient....
Il y'a aussi cette passion de la montagne, irrépressible, dévorante qui anime tous ces bonhommes qui vont là-haut pour l'exploit peut-être, pour mieux se connaître, sûrement, pour partager des moments intenses avec ses potes et ses proches au retour, pour la nature et pour d'autres motifs
encore...
Bref, partir dans ces conditions est un choix. On ne choisit pas de mourir évidemment mais on choisit une implication dans la vie qui comporte ce risque.

Et puis, j'ai connu Raphaël, il y a environ 5 ans. Il était Accompagnateur stagiaire et j'étais son conseiller de stage durant son stage d'été en Tarentaise. Nous nous étions recontacté récemment lors du renvoi de documents utilisés pour son examen final d'AMM.
Echange rapide de nos parcours respectifs.
Joie d'avoir (un tout petit peu) contribué à l'aider pour faire d'une partie de sa passion son métier. Joie aussi de le voir s'éclater dans ses voyages.
Impression bizarre, à présent, de connaître quelqu'un (même de loin) qui vient de nous quitter sur des cimes qui nous avaient rassemblé indirectement.
Passion commune...

Mes pensées vont aux familles et aux proches de ces jeunes alpinistes.
Ils avaient une joie de vivre et une passion qui les animait et qui les a emporté...

Respectueusement.

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article